• Accueil
  • Saisons
  • Saison 2017
  • Thème de la saison 2017

Thème de la saison 2017

4signatures mail 03

Le Festival du Périgord Noir fête cette année sa 35e édition. Il est né à deux pas de la colline de Lascaux au pied de laquelle se situe son siège social. La plupart des lieux qu’il contribue à animer – jardins, châteaux, abbayes, églises, vieux villages, ville de Sarlat – se situent dans un rayon de 25 km autour de la grotte mythique et de son art pariétal exceptionnel révélés au monde émerveillé en 1940, année par ailleurs bien rude dans l’histoire de notre vieux pays.
Depuis lors, un premier fac-similé, Lascaux 2, a ouvert au public en 1983 ; le Festival proposait également ses premiers concerts la même année. L’offre culturelle aux Périgourdins et aux visiteurs de notre région s’est donc enrichie simultanément d’un accès aux trésors d’une grotte fermée depuis 1963 et à une programmation musicale dont le niveau européen et international a été très vite reconnu.
Aujourd’hui, vient de s’ouvrir une deuxième représentation de l’art pariétal de Lascaux, totalement fidèle à l’original grâce à l’apport de technologies numériques de pointe, au sein du Centre international d’art pariétal de Montignac, dit « Lascaux 4 », sachant que « Lascaux 3 » est l’exposition itinérante dans le monde depuis 2012. Deux présidents de la République (en septembre 2010 puis en décembre 2016) ont successivement lancé puis inauguré sur place ce projet très ambitieux porté par le Département de la Dordogne, la Région Nouvelle Aquitaine et l’État. Le Festival, de son côté, s’est inscrit dans le paysage culturel comme le grand festival de musique aquitain, grâce au soutien des mêmes partenaires publics, convaincus que sa capacité à se renouveler, à innover, à découvrir de nouveaux talents venus de toute la planète musicale et à faciliter leur insertion professionnelle à travers nos deux académies (musique ancienne et orgue), était un atout fort pour notre territoire. La venue, depuis nos débuts, de près de 500.000 festivaliers attentifs également aux diverses richesses patrimoniales de notre région et à son art de vivre a contribué à l’enracinement du Festival.
C’est pourquoi, en cette année 2017, le Festival a retenu comme thème « Musiques autour de Lascaux », avec un graphisme repensé qui fait écho à ce thème. Un hommage en quelque sorte à la grotte magique, à l’invention artistique de l’homme continue depuis près de 20.000 ans dans cette fertile vallée de la Vézère, au talent de musiciens dont l’inspiration se ressource au contact de lieux exceptionnels, tels Saint-Léon-sur Vézère, Saint-Amand-de-Coly, les Jardins du Manoir d’Eyrignac, Sarlat et sa cathédrale, les villages de Montignac, d’Auriac-du-Périgord, d’Ajat, de Fanlac, tous particulièrement stimulants pour la créativité musicale.
Les plus grands artistes seront au rendez-vous cette année autour de lignes de force : la musique de Bach et ses fils – concert intitulé « Le désir secret de Monsieur Bach » proposé par Johannes Pramsohler, grands motets de Bach choisis par Iñaki Encina Oyón pour l’Académie de musique ancienne, Variations Goldberg et programme « Dynastie » sous les doigts de Jean Rondeau ou de son ensemble, concerts et masterclasses de Michel et Yasuko Bouvard –, la permanence du jazz, des musiques extra européennes et du « cinéma de Karol » avec le « J’accuse » d’Abel Gance dénonçant la guerre, la tradition romantique ou de la musique française pour marquer les 30 ans du Trio Wanderer en 3 concerts ainsi que la venue de Jérôme Ducros et de jeunes lauréats de la Fondation Safran pour Musique, récital exceptionnel de Nicholas Angelich. Avec la Fondation suisse The Conny Maeva Charitable Foundation c’est également un programme franco-suisse, bâti avec plusieurs institutions de référence alémaniques, qui sera proposé au cœur de la saison. Engagement des bénévoles au quotidien, professionnalisme des équipes, fidélité des partenaires sur la durée, exigence des auditeurs et adhérents, voici les principaux éléments du cadre sur lequel s’appuie la réussite du Festival depuis 35 ans. Alors que les tentations se multiplient dans monde en perpétuelle mutation, le Festival s’attache à rester ancré dans ses valeurs constitutives en renouvelant les prismes d’écoute musicale. L’ambition du Festival est en quelque sorte de faire aimer plus largement la musique classique, réinventée dans un univers patrimonial absolument unique, dont la préhistoire est un fleuron, avec une sélection d’œuvres d’interprètes exemplaires, loin de cet aphorisme de Berlioz : « En France tout le monde adore la musique, mais personne ne l’aime ».
Nous souhaitons donc, à l’aube de cette nouvelle année, que cette ambition musicale puisse répondre à vos vœux les plus chers, partagés avec ceux qui vous entourent.


Jean-Luc Soulé
Président du Festival et des Académies du Périgord Noir

ImprimerE-mail

Musique en ligne

Ludwig Van Beethoven
Sonates pour violoncelle N° 1 à 5
Extraits de 3mn de chaque

H. Demarquette & M. Dalberto
© Festival du Périgord Noir 2004
sound by Jbgmusic

JB Music

sound by Jbgmusic